Mon métier, c’est aussi aider la forêt à respirer

Le rôle de la forêt : À l’échelle de la planète, la forêt recouvre près de quatre milliards d’hectares de terre, soit 30% de la surface du globe. Elle représente, derrière les océans, le 2e plus grand puits de carbone. En France, chaque année 70 millions de tonnes de CO2 captées par la forêt. Au total, ce sont près de 8 gigatonnes de CO2 stockés dans la forêt française.  En savoir plus sur le rôle de la forêt >

Gestion forestière : Contrairement aux idées reçues, la forêt française s’étend, et ce à raison de 0,7 % chaque année depuis 1985. Si la forêt peut vivre sans intervention humaine, le travail des forestiers est de lui permettre de s’étendre, de conserver sa biodiversité et de stocker du carbone tout en produisant les ressources nécessaires à la filière. En savoir plus sur la gestion forestière >

Education à l’environnement : Selon la définition de l’Unesco, l’éducation à l’environnement et au développement durable doit permettre aux individus d’acquérir les connaissances, les comportements et les compétences nécessaires pour participer de façon responsable et efficace à la préservation de l’environnement et à la gestion de sa qualité. . En savoir plus sur l’éducation à l’environnement et au développement durable >

Métiers de la filière forêt-bois : La filière forêt-bois française regroupe près de 425 000 emplois. De la graine à la transformation du bois jusqu’à la construction, des milliers d’hommes et de femmes œuvrent pour valoriser notre patrimoine forestier et faire vivre ce matériau exemplaire qu’est le bois. En savoir plus sur les métiers de la filière forêt-bois >

MEMBRES ET PARTENAIRES DE FRANCE BOIS FORÊT

L’Office National des Forêts, acteur majeur de la filière forêt-bois, rassemble près de 10 000 professionnels œuvrant au service de la gestion de 11 millions d’hectares de forêts publiques, en métropole et en outre-mer. Au quotidien, les forestiers veillent à l’entretien, au développement et au renouvellement de ces espaces. Leur gestion permet de concilier trois objectifs indissociables : répondre aux besoins des hommes grâce à la production et à la récolte de bois, préserver l’environnement et accueillir le public. En savoir plus sur l’Office national des forêts >

Fransylva :Elle représente et défend les propriétaires forestiers et la forêt privée auprès des pouvoirs publics français et européens, des partenaires de la filière forêt bois et des organismes non gouvernementaux impliqués dans la filière forêt bois. La fédération regroupe : 18 unions régionales, 78 syndicats départementaux ou interdépartementaux soit 40 000 adhérents et 2,5 millions d’hectares (1/5e de la surface des forêts privées). En savoir plus sur Fransylva>

GIE Semences améliorées :Crée en 1998, le Groupement d’Intérêt Economique « Semences Forestières Améliorées » (GIE SFA) fédère les deux opérateurs semenciers français intervenant dans le secteur forestier: l’OFFICE NATIONAL DES FORETS (sécherie de la Joux) et la société VILMORIN. La mission première du GIE SFA est la gestion des vergers à graines, la récolte et la commercialisation des produits issus de ces vergers. En savoir plus sur GIE Semences améliorées >

Fédération nationale des entrepreneurs du territoire : La Fédération Nationale Entrepreneurs Des Territoires (FNEDT) est l’organisation professionnelle qui représente les 21 000 entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux employant 81 000 salariés permanents et saisonniers. Elle défend les intérêts de ces entreprises prestataires de services auprès des pouvoirs publics, des institutions et des acteurs professionnels de la filière forêt-bois. En savoir plus sur la FNEDT >

Syndicat national des pépiniéristes forestiers :
Les Pépiniéristes Forestiers Français sont rassemblés au sein du SNPF (Syndicat National des Pépiniéristes Forestiers). Cette association de type « loi 1901 » regroupe les pépiniéristes producteurs de plants forestiers (à racines nues ou en godets) ainsi que les producteurs de peupliers de rapport. Globalement ces entreprises représentent 80% de la production française de plants forestiers (71 millions en 2012-2013). En savoir plus sur le SNPF >

Fédération nationale des communes forestières : Avec 6 000 collectivités adhérentes, un réseau de 50 associations départementales et 11 unions régionales, la Fédération nationale des Communes Forestières se mobilise pour la reconnaissance des territoires dans la politique forestière nationale. Créée en 1933, ses objectifs sont d’améliorer, développer et valoriser le patrimoine forestier des collectivités pour promouvoir une gestion durable multifonctionnelle et placer la forêt au coeur du développement local. En savoir plus sur la FNCOFOR >

UNEP Reboiseur : L’Unep est la seule organisation professionnelle représentative des 28 000 entreprises du paysage reconnue par les pouvoirs publics. Ses missions consistent à défendre et promouvoir les intérêts de la profession, et à informer et aider ses adhérents (70% d’entre eux ont moins de 10 salariés) dans leur vie d’entrepreneur. Son organisation en unions régionales lui permet d’entretenir des relations de proximité avec ses adhérents. En savoir plus sur l’UNEP >

Fédération des bois tranchés : Production : 30 millions de m²/an de placage, dont : 17 millions de m² de chêne, 9 millions de m² de hêtre et 4 millions de m² de feuillus et résineux divers.
Chiffre d’affaires : 80 millions d’euros. En savoir plus sur la FBT >

Experts forestiers de France : Association à vocation syndicale des Experts Forestiers. L’expert forestier, le spécialiste de l’arbre et de la forêt : assure la gestion indépendante de patrimoines forestiers, conduit des expertises, des audits et des évaluations, réalise des études sur la filière et les politiques forestières, est mandaté en France et à l’étranger, indépendance garantie pour une parfaite protection du consommateur, professionnalisme assuré par des obligations de formation, responsabilité couverte par des assurances spécifiques. En savoir plus sur les Experts forestiers de France >

Union des coopératives forestières françaises : Elle assure un rôle de représentation des coopératives forestières qui interviennent dans la gestion durable des forêts et dans la valorisation des produits forestiers des sylviculteurs vers plusieurs débouchés : bois d’oeuvre, bois de trituration et bois énergie. En savoir plus sur l’UCFF >

ASFFOR : réunit aujourd’hui les sociétés et groupements, à vocations agricoles ou forestières, constituées par les banques, établissements financiers, compagnies d’assurance et sociétés de gestion soit pour leur compte propre soit pour celui de leurs clients, particuliers ou investisseurs institutionnels. En savoir plus sur l’ASFFOR >

PEFC : Pionnier de la certification forestière en France où il a été créé en 1999, PEFC France représente aujourd’hui plus de 7,6 millions d’hectares de forêts certifiés. PEFC France compte parmi ses adhérents 52 000 propriétaires forestiers et près de 3 000 entreprises de la filière forêt-bois-papier (exploitants, scieries, transformateurs, constructeurs, négociants, artisans, distributeurs, papetiers, imprimeurs, éditeurs…).  En savoir plus sur PEFC >

IGN : Créé le 1er janvier 2012, l’IGN a repris en les complétant, les missions des deux établissements dont il est issu : l’Institut géographique national (ex IGN) et l’Inventaire forestier national (IFN). L’IGN développe en permanence de nouveaux référentiels, produits et géoservices, répondant aux besoins croissants et évolutifs en données cartographiques et en informations géolocalisées. En savoir plus sur l’IGN >

Centre National de la Propriété Forestière : Le CNPF est un établissement public de l’Etat à caractère administratif au service des propriétaires forestiers  : quelques 3,5 millions de propriétaires forestiers, 11 millions d’hectares et environ 20 % du territoire. En savoir plus sur le CNPF >