Restructuration du théâtre Monsigny

Restructuration du théâtre Monsigny 

Description du projet 

Inauguré en 1860, le théâtre Monsigny témoigne de la société des loisirs du 19e siècle, particulièrement active à Boulogne, grande station balnéaire à la mode.
La complexité du théâtre, de type à l’italienne, tient non seulement à son aspect extérieur qui a évolué face à la demande et aux bombardements de la seconde guerre mondiale qu’à ses aménagements intérieurs.

Les travaux de rénovations du théâtre ont pour objectif de le rendre plus attractif en améliorant conditions d’accueil et confort, mais aussi de développer son potentiel en lien avec la créativité du territoire car le théâtre est un équipement public moteur de la dynamique du coeur de ville. L’usage du bois y trouve toute sa place dans la construction des extensions, tant dans la structure même qu’au niveau du bardage.

Le projet de restauration du bâtiment 

Le théatre de Boulogne sur Mer en est un bel exemple de théâtre à l’italienne. Joliment fait, il a gardé malgré les outrages du temps une discrète monumentalité au coeur du centre-ville en grande partie reconstruit après 1945. Sa machinerie, encore commandée manuellement, est en parfait état de marche et la salle, si elle gagnerait à retrouver des fauteuils entièrement gainés de rouge, a conservé sa typicité de théâtre à l’italienne. Son aspect extérieur est le fruit des différents ajouts et restructurations qui ont marqué son existence : incendie, bombardement, extension de la cage de scène, nouvelle monumentalité de l’extension des années 1990 …

Localisation géographique :  Boulogne-sur-mer  (62200)

Conception : Dans la continuité des extensions antérieures de la cage de scène, mais de façon plus légère, les nouveaux aménagements sont tout à la fois outils (circulations de secours et services), usages (balcons, promenades, agrandissement du foyer et de la salle de répétition) et projet artistique par la composition d’une nouvelle peau faite d’une résille de bois sculptés, de grands châssis vitrés et d’un nouveau fronton qui entre en résonnance avec celui de son ancêtre d’avant les destructions de la guerre. Les structures extérieures, en balcon sur la ville, ouvrent généreusement l’espace du théâtre tout en lui donnant une façade habitée et vivante qui révèle son activité intérieure.

Réalisation : Le projet s’inscrit dans une logique de développement durable, minimisant l’empreinte carbone des constructions et améliorant le comportement thermique des existants. Les constructions neuves sont réalisées en structure (poteaux, poutres) et en planchers bois, matériau qui stocke le carbone, plutôt qu’en béton ou en acier, matériaux provoquant lors de leur fabrication d’importants rejets carbonés.
L’ossature est composée de poteaux en lamellé collé de grande hauteur, de classe 3 naturel local reliés aux murs porteurs du bâtiment par des poutres moisées.

Exploitation : Le théâtre est exploité par la ville de Boulogne-sur-Mer qui développe un projet culturel et artistique qui se saisit de l’opportunité de la rénovation pour enrichir l’activité du théâtre, l’ouvrir en dehors des heures de spectacles et attirer de nouveaux publics.  

Maintenance du bâtiment : Les travaux de maintenance sont assurés en régie par la ville de Boulogne-sur-Mer. Les travaux de petits entretiens du bâtiment lui-même et ceux du matériel scénique (sonorisation, éclairage … ) sont réalisés par les agents du pôle régie technique et spectacles vivants. En cas de désordres plus importants, les ateliers municipaux sont sollicités, ainsi que les services techniques. A cela s’ajoutent des visites périodiques d’organismes de contrôle, notamment sur les questions électriques, comme avec l’APAVE et SOCOTEC.

 Durée des travaux : 18 mois

► Coût total du programme  TTC : 3 000 000 €

Documents complémentaires

►  Plans du Théâtre

►  Courrier

►  Dossier demande de financement