Redonner sa splendeur d’antan au télégraphe de Chappe

Redonner sa splendeur d’antan au télégraphe de Chappe

Description du projet 

Rénovation du télégraphe et tout particulièrement du mat d’une hauteur de 10 mètres composé de deux structures en bois et de pâles en bois. En 2014 un premier défaut est repéré sur le télégraphe avec une pouriture du bois. Cela est dangereux pour le seul télégraphe d’Ile-de-France encore fonctionnel et accueillant du public (8 000 personnes accueilli chaque année sur le site du troue d’enfer). De plus ce télégraphe est l’un des seul encore fonctionnels parmis la quinzaine de télégraphes encore en bon état de france.

Le programme consiste à :

  • Un démontage du dispositif existant avec une grue de plus de 20 mètres

  • Reproduction à l’identique avec le mécanisme fonctionnel

  • Réinstalation du dispositif pour accueillir du public

Le projet de restauration du bâtiment 

La télégraphe du troue d’enfer est un édifice inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Forman un quadrilataire convexe à quatre côté de même longueur (3,5M) et de 10 mètres de haut et comprenant un mécanisme de Milan qui rajoute 8 mètres à cette structure pour un total de 18 mètres de haut.
Construit en 1791, le télégraphe du troue d’enfer, était le premier moyen de communication sur la ligne Paris-Brest, une ligne de 500 KM composée à l’époque de 55 stations similaires (il n’en reste plus que trois vestige de cette ligne et d’une époque où la communication se faisait sans éléctricité). Il aura fonctionné jusqu’en 1852.

Localisation géographique : Bailly (78870)

Conception : Fabrication des mats en bois et des idicateurs et régulateur (pâles en bois). Le dispositif fonctionne encore et sera réutilisé. Seul la structure en bois doit être rénovée à l’identique dans un atelier avant d’être réinstallée.

Réalisation : Démonter complétement les différents éléments du télégraphe endomagées, Fabrication à neuf du mât échelle, vérification du mécanismes et réinstallation du dispositif avec opération dito dépose – calage, reprise de l’étanchéité en plomb, remontage des tringles et câbleries et réglages.

Exploitation : Visite et utilisation du dispositif pour le tourisme au travers d’activités proposées par les offices du tourisme locaux et éducation du publique au travers de journées d’accueil de scolaires et des activités articulées autour du télégraphe et de son fonctionnement avec des messages à déchiffrer.

Maintenance du bâtiment : Suivi de l’étât assuré par l’ONF et les animateurs présents sur site et maintenance réalisée en externe la cas échéant.

 Durée des travaux : 3 mois

► Coût total du programme  TTC : 43 740 €

Documents complémentaires

►  Dossier demande de financement

►  Devis télégraphe