Accueil » 3e Edition – Chapelle Sainte Anne de Retz (44) – filière Forêt-Bois

Chapelle Sainte Anne de Retz (44)

Restauration de la couverture et du mobilier

> Description :

Restauration complète de La Chapelle de La Petite Sicaudais : 

  • Reprise totale de la maçonnerie du mur Sud avec sa fenêtre, et de la porte Ouest (réalisé en 2021/2022). 

  • Pose d’une nouvelle charpente complète en chêne français de la forêt du Grand Pressigny (37) (bois certifié Gestion Durable), (réalisée et posée en 2022 selon les plans dorigines).

  • Pose de la couverture en ardoise à l´« ancienne » (à la pointe cuivrée sur voliges multicouches en bois certifié Gestion Durable), (réalisation en cours sept-oct-nov-/2022).

  • Réalisation et pose des vitraux courant 2023.

  • Reprise complète du sol et pose d’un nouvel autel 2ème semestre 2023. 

> Localisation géographique :

 Chaumes en Retz  (44320)

> Le projet - état actuel :

  • Durant le mois de juillet 2019, dépose de la flèche du clocher très instable et étayage du mur Sud et Ouest.

  • Été 2020, dépose de l’ensemble de l’ancienne toiture crevée (couverture + charpente) avec également dépose, trie et stockage des pierres des mûrs Sud et Ouest de l’édifice jusqu’à la fondation (mûrs fissurés et en complet dévers).

  • Automne/hiver 2021/2022 remontage des mûrs à l’ancienne à la chaux, avec pose des corniches et des encadrements de porte et fenêtre en pierres de tailles.

  • Septembre 2022, pose complète d’une nouvelle charpente en chêne (aucun élément de l’ancienne n’étant réutilisable).

  • Octobre-novembre 2022, pose de la couverture en ardoise à l’ancienne (épaisseur sup-6mm) à la pointe cuivrée sur volige de 36 mm d’épaisseur afin que ces pointes n’apparaissent pas à l´ intérieur de l’édifice. La charpente en chêne chevillée, rabotée et poncée restera visible du public. Elle est un élément majeur et remarquable de cette chapelle. 

> Le projet– descriptif envisagé ou en cours : Conception / Réalisation :

  • Prise de contact avec un artisan verrier pour la réalisation et pose des vitraux courant 2023 (Ateliers Barthe Bordereau)

  • Reprise complète du sol : chape et dallage.

  • Enduit à la chaux sur les murs intérieurs

  • Travail d’électricité pour éclairage et mise en valeur de la charpente

  • Recherche de mobilier : si possible utilisation de mobilier d’église désaffecté (autel, bancs, prie dieu, ambon…), ainsi que des statues, objets et linges liturgiques. Démarches en cours pour utilisation d’un ancien autel classé de l’abbaye de Buzay (44). 

> Quelle est la place du projet dans la transmission des savoir-faire relatifs à la restauration du patrimoine ?

 L’ensemble de la restauration de cet édifice est réalisée avec la participation de différentes entreprises de la région, chacune spécialisée dans son domaine et issue du compagnonnage. À savoir : le tailleur de pierres, le charpentier, le couvreur. 

> Origines géographiques et essences de bois qui seront utilisées :

 La totalité de la charpente a été refaite en utilisant du chêne français d´Indre et Loire- Forêt du Grand Pressigny certifié PEFC (Développement Durable). 

> Enjeux de développement durable :

  1. Ce projet de sauvegarde du patrimoine local porté par l´Association des « Amis de La Chapelle de Ste Anne de Retz » ressort par essence du Développement Durable. Il permet une synergie entre différentes entreprises locales (tailleur de pierre, compagnons charpentiers, compagnons couvreurs…), mettant en valeur des savoir-faire ancestraux transmis par des apprentissages longs et exigeants et respectant des règles de l’art et de l’environnement. 

    Le Charpentier notamment utilise un matériau naturel, du chêne français, issu d’une forêt certifiée gestion durable. Le résultat est magnifique. Cette charpente restera apparente et constitue un attrait majeur de l’édifice qui sera mis en valeur par un éclairage étudié. 

  2. L’autre enjeu du développement durable est l’attrait que génère déjà cette oeuvre d’art à savoir : des visites de professionnels (architectes, charpentiers) dès la taille des éléments constitutifs de la charpente dans les ateliers et sur place. On peut noter également une dynamique d’appropriation du site, un intérêt des habitants du Pays et des touristes qui entraine des demandes de visite et d’information et certainement à l’avenir des demandes de prises de photos de mariés comme dans les années 70. 

> Durée des travaux :

70 mois

> Coût total du programme TTC :

200.000 €

La chapelle en 1958

Notez ce projet :

Notes: 4.72/5. Sur 705 votes.
Vous avez noté 5, il y a 3 semaines. Vous pouvez modifier votre vote 1 fois de plus.
Please wait…