Accueil » 3e Edition – Bal Parquet de la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne (71) – filière Forêt-Bois

Bal Parquet de la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne (71)

Reconstruction de la charpente et du plancher
© Maison du Patrimoine oral de Bourgogne

> Description :

Une tempête extrêmement violente a traversé la commune d’Anost le 22 juin 2022 et a produit des dégâts considérables sur le bal-parquet Maimon, arrachant la charpente et le tout et emportant la structure entière. Il convient de reprendre en main chaque pièce de bois et de réparer chaque élément de fixation usiné sur mesure. Le toit doit être remplacé intégralement et un système spécifique d’accroche a été pensé pour faire face à ce genre de catastrophe naturelle. 

L’ensemble sera restauré à l’identique pour l’ouverture de la saison estivale 2023. 

> Localisation géographique :

Anost (71550)

> Le projet - état actuel :

Actuellement on ne sait toujours pas si la société d’assurance remboursera partiellement les dégâts causés par la tempête. La Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne doit donc rassembler une importante somme pour réaliser l’ensemble des travaux qui permettront à ce bal-parquet de retrouver sa qualité acoustique et la convivialité propre à ce lieu hors du commun. 

C’est pourquoi, en partenariat avec la Fondation du patrimoine, une souscription publique a été ouverte. Mais avec ces temps difficiles économiquement, les dons des particuliers se font rares et ils ne suffiront pas, seuls, à couvrir la totalité des dépenses nécessaires pour la restauration du Bal-Parquet Maimon. 

> Le projet– descriptif envisagé ou en cours : Conception / Réalisation :

Ensemble des travaux envisagés : 

  • Réfection et remise en état de toute la charpente

  • Réfection et remise en état de l’ossature du plancher

  • Changement complet de la toile

  • Changement du système de fixation pour répondre aux nouveaux problèmes écologiques entrainant des changements météorologiques sans précédent

  • Production sur-mesure de 4 panneaux d’entourage

  • Peinture de l’ensemble 

> Quelle est la place du projet dans la transmission des savoir-faire relatifs à la restauration du patrimoine ?

Le montage et le démontage du bal-parquet repose essentiellement sur la transmission orale qui s’opère chaque année autour des savoirs transmis par les frères Maimon. Ainsi, tous les ans, ce sont entre 10 et 15 personnes qui se réunissent pour partager ces savoirs en montant (au début du printemps) puis en démontant (à la fin de l’automne) le bal-parquet. Il nous tient à coeur également de poursuivre la transmission de ce savoir-faire entre tous et nous veillons à ce que la nouvelle génération prenne pleinement part à ce projet. 

> Origines géographiques et essences de bois qui seront utilisées :

Nous privilégierons au maximum l’utilisation des arbres du Morvan. 

Concernant les essences, il s’agira principalement de Douglas local. 

> Enjeux de développement durable :

1 – Agir pour une transition juste, en luttant contre toutes les discriminations et inégalités et en garantissant les mêmes droits, opportunités et libertés à toutes et à tous  :

Le Bal-Parquet est un lieu privilégié de pratique pour toutes les personnes quelques soient leur âge, leur sexe, leur milieu social, leur niveau de pratique artistique etc… Chaque année les élèves de la section traditionnelle du Conservatoire de Musique de la Communauté de Communes du Grand Autunois Morvan (dont fait partie la commune d’Anost) animent ainsi un bal pour la célébration de l’ouverture annuelle du Bal et la nouvelle génération (homme, femme et personne non-binaire) a ainsi pleinement sa place au sein du milieu des musiques traditionnelles. Nous tenons également à ce que cette nouvelle génération puisse utiliser le bal-parquet en dehors des cadres académiques de transmission, lors de moments conviviaux durant lesquels s’opère la transmission informelle de pratique et de savoir. 

C’est également un lieu, en milieu hyper-rural, qui est essentiel quant à l’accompagnement des musiciens locaux dans leur parcours de professionnalisation puisqu’il offre un lieu d’expérimentation et de pratique où peuvent se rencontrer le public et la création contemporaine-traditionnelle. 

Avoir une telle structure permet également aux musiciens amateurs et professionnels de se rendre compte qu’il est possible d’animer des bals de manière simple (dans une structure mobile en bois), en limitant son impact écologique (structure non chauffée, non climatisée dont l’aération se fait en enlevant les panneaux de bois mobiles la constituant). Le bal-parquet fait ainsi partie de ces lieux nécessaires à la transition écologique faisant appel aux techniques culturelles traditionnelles dont la transmission ne se fait que par l’oralité. 

2 – S’appuyer sur l’éducation et la formation tout au long de la vie, pour permettre une évolution des comportements et modes de vie adaptés au monde à construire et aux défis du développement durable :

Ce Bal-Parquet est également un lieu d’apprentissage unique concernant le montage, le démontage et l’entretien d’une telle structure. En se transmettant ainsi ce savoir-faire de génération en génération, il est possible de faire perdurer un savoir-faire dont la transmission ne s’opère que par l’oralité. Les liens entre les bénévoles et les habitants se resserrent ce qui permet de favoriser l’entraide et le vivre-ensemble au sein d’une échelle micro-locale (communale et intercommunale). Entretenir une telle structure c’est également faire attention aux matériaux utilisés pour sa restauration, c’est réfléchir quant à sa durabilité et comprendre que l’intervention humaine à un impacte sur la structure et sa pérennité. 

Implanté dans un le Parc Naturel Régional du Morvan, ce bal-parquet invite ainsi à faire attention à l’environnement naturel qui lui est proche. Il repose sur des parpaings qui ne défigurent pas le paysage puisqu’aucun plot en béton, ni dalle en béton n’est coulée dans le sol. C’est également dans le but de préserver le paysage naturel, qu’un nouveau système de fixation a été pensé afin de garantir la stabilité de la structure en bois, en s’adaptant aux nouvelles conditions météorologiques, sans pour autant impacter l’environnement. 

> Durée des travaux :

5 mois

> Coût total du programme TTC :

20.244 €

© Maison du Patrimoine oral de Bourgogne
© Maison du Patrimoine oral de Bourgogne

Notez ce projet :

Notes: 4.55/5. Sur 453 votes.
Please wait…