Accueil » 3e Edition – Atelier serre collaboratif du Château d’Acquembronne (62) – filière Forêt-Bois

Atelier serre collaboratif du Château d’Acquembronne (62)

Restauration de la charpente et création d’une serre

> Description :

L’association Château d’Acquembronne, créée en janvier 2020, a pour objet l’ouverture au public du château et de ses 7 ha. 

L’association souhaite développer des activités dans le domaine de l’histoire, de l’art et de la nature et d’y associer avec les membres de l’association, les jeunes à travers les scolaires de la ville de Lumbres, de la CCPL, son collège et son lycée professionnel du bâtiment qui se situe dans son voisinage immédiat. 

Elle a mis en place un partenariat avec le Lycée Bernard Chochoy, pour réaliser des travaux de mise en valeur du bâti et des espaces naturels, qui sont des supports directs aux apprentissages des élèves. 

Un premier travail de recherche archéologique a été conduit avec Victorien Leman, Archéologue et en lien avec les maçons du Lycée qui a permis de découvrir un ancien mur de courtine de la forteresse du XIVè siècle. 

Un partenariat avec le CFA Le Doulac est par ailleurs envisagé pour développer la permaculture, tandis que le Lycée de Tilloy les Mofflaines a permis a 4 étudiants de réaliser leur projet tutoré sur la gestion des espaces naturels, dans le cadre d’un projet suivi par le parc naturel régional cap et marais d’opale. 

Plusieurs travaux de mise en valeur du bois sont envisagés avec le lycée Bernard Chochoy : 

  • La réfection de la charpente de l’atelier, dans l’aile sud est du Château,

  • La création de la serre elle-même qui vient en remplacement d’un ancien appentis et servira au développement de la permaculture, et en même temps à la mise en place d’un chauffage bioclimatique de l’atelier. 

La réalisation de l’atelier serre fait l’objet de ce dossier. 

  • La réalisation d’une scène et de gradins sur la façade médiévale,

  • La réfection du pont levis qui traverse le canal et relie le lycée au Château,

  • La réalisation d’un portail d’accès sur l’impasse du lycée, afin d’accueillir le public,

  • La réalisation de cheminements en platelage bois sur les secteurs humides et des observatoires pour la faune et la flore.. 

Par ailleurs, l’association prépare un projet d’exploitation des peupliers plantés il y a 28 ans, en mettant en place une scierie locale, afin de réaliser un évènement pédagogique sur la ressource du bois, puis de stocker et d’utiliser les bois sciés dans le cadre des projets. 

> Localisation géographique :

Lumbres (62380)

> Le projet - état actuel :

L’atelier dans son état actuel : 

Les maçonneries de l’atelier sont composites : 

Le soubassement du mur extérieur correspondrait à la courtine de la fortification du XIVè siècle. 

Il est composé de lits de pierres alternés avec des lits de briques jaunes. 

Des travaux sont en cours avec l’archéologue pour confirmer ces hypothèses. 

Les élévations au-dessus de la courtine sont en pierre calcaire blanche. Elles ont été datées de 1830 par l’archéologue. 

Ce mur était percé de 2 fenêtres qui ont été réouvertes lors du chantier de l’été 2022, réalisé avec les maçons du Lycée Bernard Chochoy. 

Lors de ce chantier, un appentis qui courrait le long de ce mur a été déconstruit. 

Sa présence a permis une bonne préservation de ce mur très ancien. 

L’atelier construit dans le prolongement de l’aile sud est au XIXè siècle a subit des désordres : arrachement de l’ancrage réalisé dans les pignons du bâtiment principal, affaissement du pignon de l’atelier qui a fait l’objet d’une reprise en 1994 par les actuels propriétaires. 

La charpente de l’atelier a été réalisée courant XIXè et a fait l’objet de plusieurs reprises, notamment, 2 pilastres en briques ont été réalisées pour reprendre la charge d’une ferme. 

Cette charpente, en orme, est très dégradée, en particulier les parties porteuses : les entraits et pannes faitage et chevrons sont hors service. 

La couverture est réalisée avec 4 types de tuiles, toutes défectueuses, ce qui indique de nombreuses reprises. 

> Le projet– descriptif envisagé ou en cours : Conception / Réalisation :

Le projet de l’atelier serre, consiste à restaurer le bâtiment de l’atelier, et à construire une serre à l’emplacement de l’ancien appentis. 

Cette serre permettra de réaliser des semis sur paillasse, bien exposés au sud-est. 

Elle protégera le mur découvert et le valorisera tout à la fois. Le mur restera accessible et visible, longé par un espace de circulation. Ce mur illustrera le principe du mur trombe. 

L’ouverture des fenêtres pré existantes crée une relation avec l’atelier, visuelle, éclairante. La serre servira également à chauffer l’atelier grâce aux rayonnements du soleil.

La réfection de l’atelier permettra son usage par l’association, en fonction de ses besoins. 

La réfection de la charpente et de la couverture sont nécessaires pour assurer la pérennité du lieu. 

Pour cela les charpentiers et maçons du Lycée envisage le programme de travaux suivant qui se déroulera sur l’année 2022 2023 avec leurs élèves, dans le cadre de travaux pédagogiques : 

  1. Dépose de l’ancienne couverture en tuile ( 4 types de tuiles défectueuses), dépose de la charpente. On vérifiera à cette occasion les possibilités de réemplois de certaines parties des chevrons. 

  2. Dépose de la pointe de pignon et réalisation d’un chainage, afin de rigidifier l’ensemble de l’atelier et de supprimer les efforts à l’arrachement sur le pignon principal du château. 

  3. Remplacement du bois madrier en état défectueux

  4. Réalisation d’une charpente traditionnelle constituée de fermes à entrait retroussé reposant sur un sommier. Empannage complet sablière faitage ainsi que le chevronnage. 

  5. Couverture en ardoises 

Avec les élèves plombiers chauffagistes (bac pro MEE maintenance et efficacité énergétique) du Lycée Professionnel Bernard Chochoy est envisagé la réalisation d’un projet bioclimatique pour réchauffer l’atelier : 

Des panneaux solaires air-air seront réalisés dont la performance sera mesurée et suivie dans le temps. 

Leur apport sera en sus de l’apport de l’air chauffé de la serre. 

> Quelle est la place du projet dans la transmission des savoir-faire relatifs à la restauration du patrimoine ?

Le projet de restauration de l’aile sud est du château est conduit en partenariat avec l’archéologue, Victorien Leman, qui partage ses recherches et ses découvertes avec les élèves du Lycée, du collège et des écoles ainsi qu’avec le public. 

Les enseignants du Lycée sont attentifs à transmettre leurs connaissances en restauration du patrimoine : 

Mrs Dourlens et Cabaret, Maçons, ont conduit le chantier de réfection de la courtine du XIVè, en montrant les techniques de joints à la chaux et de taille des pierres. 

Mr Franck Deveycx, Charpentier Compagnon du Devoir, prépare le chantier de charpente sur l’appentis et la serre en suivant les techniques traditionnelles. 

Mr Bodard, artisan local est venu faire une démonstration sur la mise en oeuvre traditionnelle des joints à la chaux. 

Cette réalisation se veut être un support démonstratif des possibilités bioclimatiques sur un patrimoine ancien pour lequel le savoir faire est à développer face aux exigences énergétiques. 

Le Lycée Bernard Chochoy associe notamment les collèges de Lumbres, de Saint Omer (La Morinie, Blaise Pascal ..) Fauquembergues. Il est en réseau avec 12 collèges de la région. 

Les écoles primaires de la Communauté de Communes du Pays de Lumbres sont invitées à participer aux évènements et chantiers. 

> Origines géographiques et essences de bois qui seront utilisées :

Les bois choisis pour la charpente et la serre sont du bois d’origine locale : 

Chêne de charpenterie pour les structures fermes pannes, faitage et sablière ; 

Chevronnage ou caisson chevronné en pin sylvestre. 

Montants de la serre en chêne. 

> Enjeux de développement durable :

  1. Transformer les modèles de sociétés par la sobriété carbone et l’économie des ressources naturelles, pour agir en faveur du climat, de la planète et de sa biodiversité 

  2. S’appuyer sur l’éducation et la formation tout au long de la vie, pour permettre une évolution des comportements et modes de vie adaptés au monde à construire et aux défis du développement durable 

  3. Rendre effective la participation citoyenne à l’atteinte des ODD, et concrétiser la transformation des pratiques à travers le renforcement de l’expérimentation et de l’innovation territoriale 

> Durée des travaux :

37 mois

> Coût total du programme TTC :

250.000 €

Notez ce projet :

Notes: 4.45/5. Sur 204 votes.
Vous avez noté 5, il y a 3 semaines. Vous pouvez modifier votre vote 1 fois de plus.
Please wait…