Voyage Presse – Bois-Energie

Voyage presse bois-énergie – 14 octobre 2021

 Voyage presse Bois Energie : intervention de Jean Michel SERVANT

Voyage de presse,
14 octobre 2021

« Décarbonons le mix énergétique français grâce au bois : Première énergie renouvelable de nos territoires. »

 

Dans un contexte de forte hausse des prix des énergies fossiles, le bois, qu’il soit issu de la forêt ou de l’économie circulaire, est un combustible qui ne dépend pas des fluctuations de prix sur les mar-chés internationaux et qui permet ainsi de garantir un prix stable (chaleur et électricité) sur des longues durées.

Alors que la révision de la PPE et de la SNBC va débuter, on constate un retard sur l’atteinte des objectifs. Pourtant, le bois énergie a toute sa place pour jouer un rôle majeur dans la décarbonation de la chaleur et de la production d’électricité renouvelable : indépendance énergétique, production stable, efficacité énergétique, ressources durables et locales, maillage territorial permettant de répondre aux différents besoins collectifs, industriels ou domestique, lutte contre la précarité énergétique… La filière est également pourvoyeuse de nombreux emplois et retombées économiques pour les territoires. La politique française doit s’inscrire dans la durée en conservant des objectifs ambitieux et en mettant en place les outils nécessaires pour y parvenir, tels que le maintien de la cogénération et des aides existantes pour la production de chaleur.

La première énergie renouvelable est au RDV de la décarbonation ! 

 

LES ATOUTS DU BOIS-ENERGIE 

Le bois-énergie, une solution adaptée aux territoires, indispensable à l’atteinte des objectifs de décarbonation de la France. 

POUR UNE GESTION DURABLE DE LA FORÊT 

La lutte contre le dérèglement climatique et l’épuisement des ressources fossiles placent la filière bois au coeur de la transition énergétique à travers tous ses usages -bois d’oeuvre, bois d’industrieet bois énergie – grâce à 3 leviersd’actions : Séquestration et Stockage de carbone et Substitution dematériaux et énergie non renouvelables.

La forêt assure différentes fonctions écologiques, comme la stabilisation des sols, la régulation des cycles des nutriments et du carbone ou encore l’accueil d’une faune et d’une flore très diversifiées. Elle fournit également des services écosystémiques utiles à l’homme, comme la production de bois, le stockage de carbone, l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau et la fourniture d’espaces récréatifs. Les peuplements actuellement en place connaîtront l’évolution du climat, certains en souffrent déjà. En préservant les fonctions écosystémiques, on augmente leur résilience. 

Pour garantir son caractère renouvelable, la récolte du bois s’inscrit dans un contexte indispensable de gestion durable de la forêt française, permettant à celle-ci de se renouveler et de jouer son rôle principal de puits carbone et de préservation de la biodiversité.

Selon l’IGN, le volume de bois prélevé chaque année représente en moyenne 60% de l’accroissement net des forêts de l’hexagone. 

logos