Concours Forêt, Bois & Patrimoine 2020

Concours Forêt, Bois & Patrimoine 2020

Organisé par la fondation France Bois Forêt pour notre Patrimoine en partenariat avec le magazine Atrium, patrimoine & restauration, le concours Forêt, Bois et Patrimoine a pour vocation de récompenser DES RESTAURATIONS EXCEPTIONNELLES ayant eu recours à la matière première forestière française. Zoom sur les quatre premiers prix décernés le 19 octobre 2020.

Reconstruction d’une passerelle en bois, château d’Harcourt, Eure

1er prix, catégorie patrimoine monumental et religieux Porté par l’association Charpentiers sans Frontières, ce projet vise à recréer un pont de bois dormant long de 23 m entre la basse-cour et la cour du château d’Harcourt (12e siècle). Atouts : savoir-faire ancien de charpenterie à la main, ressource locale (15 chênes issus du domaine et débardage à cheval), formation des jeunes.

Découvrez le projet en vidéo

Démontage, restauration et remontage de l’Ermitage de la Petite Abbaye, Maisons-en-Champagne, Marne

1er prix, catégorie patrimoine de proximité L’intérêt de cette maison rurale du XVIe siècle réside dans son mode constructif : une ossature à pans de bois entièrement en chêne. L’association Maisons paysannes de France a fait de cette restauration un chantier de démonstration des techniques traditionnelles : torchis, bétons de chanvre, terre/paille…

Découvrez le projet en vidéo

Construction d’une loge pour les tailleurs de pierre au château de Brie-Comte-Robert, Essonne

Catégorie patrimoine et modernité Dans la cour de château typique de l’architecture du Moyen Âge, une loge en bois abrite désormais les chantiers de taille de pierre bénévoles (association Les Amis du Vieux Château). Bois utilisés : sapin de l’Aube et mélèze de Seine-et-Marne pour le bardage. Structure préfabriquée en atelier et montée sur site avec les bénévoles. Toiture monopente végétalisée.

Découvrez le projet en vidéo

Restitution de la tour d’observation du Général-Mangin à Retz-en-Valois, Aisne

Prix Coup de cœur du jury Reproduction en place du premier observatoire construit en 1918 et détruit en 1925, cette tour a été réalisée en Douglas français et en mélèze des Vosges (structures) par des entreprises et architectes locaux. Un équipement dédié à la forêt et à l’environnement, ainsi qu’au rôle de l’édifice originel pendant la Première Guerre mondiale.

Découvrez le projet en vidéo

Pour en savoir plus :