Décès de M. Jean-Claude Monin

Jean-Claude MoninLe Président et le Conseil d’administration, le directeur général et l’équipe de France Bois Forêt expriment leur peine à la famille, aux proches, amis et collègues de Jean-Claude Monin à l’annonce de sa disparition. 

Né le 25 février 1943 à Chambéry, Jean-Claude MONIN a été Président des Communes forestières de Savoie de 1983 à 2011.

Il a été vice-président de la Fédération nationale des Communes forestières de 1983 à 2000 puis président délégué de 2001 à 2007 et enfin Président de 2008 à 2014.

Il a également été président de l’Union régionale des Communes forestières Rhône-Alpes de 1990 à 2014.

De 2000 à 2014, il a été vice-président de l’Office national des forêts (ONF) et président du Comité consultatif de la forêt communale de 2012 à 2014.

Dans le cadre de ses mandats locaux, Jean-Claude MONIN a été maire de Saint-Jean d’Arvey (Savoie) de 1971 à 2014, Conseiller Général de la Savoie de 1973 à 1979 et vice-Président de l’Agglomération de Chambéry Métropole de 2008 à 2014 en charge du suivi de l’agriculture périurbaine, de la valorisation des espaces naturels et de la ruralité.

Président du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Savoie en 1979, il a été président fondateur de la Fédération nationale des CAUE de 1981 à 1992.

Jean-Claude MONIN était Officier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Un hommage unanime et chargé d’émotion lui avait été rendu lors du Congrès à Chambéry le 25 octobre dernier. C’est une salle debout qui avait approuvé par acclamation sa désignation en tant que président d’honneur. Homme de conviction, de courage et de volonté, rassembleur et pionnier, chacun des intervenants avait tenu à saluer son engagement.

Lors de son intervention en clôture du Congrès, le nouveau président, Dominique JARLIER avait salué Jean-Claude MONIN : « Nous connaissons tous le travail qu’il a accompli, l’impulsion qu’il a donnée à notre Fédération et ses capacités d’innovation et de conviction. Je suis fier d’avoir été choisi Président de notre Fédération par mes collègues et amis. Je mesure cependant la responsabilité qui m’incombe pour conserver l’acquis de Jean-Claude et de toutes celles et ceux qui l’ont accompagné depuis de nombreuses années, pour faire fructifier cet acquis ».

(source : Fédération Nationale desCOFOR www.fncofor.fr)