La filière Forêt-Bois au coeur des priorités de la politique industrielle de la France

François Hollande et Arnaud Montebourg ont annoncé ce jeudi 12 septembre le plan des priorités de la politique industrielle de la France.

COMMUNIQUE de PRESSE

Paris, le 12 septembre 2013 – « Nous nous félicitons que la filière Forêt-Bois soit identifiée comme l’une des filières stratégiques du plan de relance industriel de la France », déclare Luc Charmasson, président de la France Bois Industrie Entreprises qui rassemble les entreprises industrielles de transformation du bois.

34 plans industriels ont été sélectionnés par le Gouvernement et six ont été présentés lors de la réunion sur la politique industrielle de la France ce jeudi 12 septembre à l’Elysée, dont celui de la filière Forêt-Bois. « Cette filière possède un réel potentiel de valorisation de la ressource et des savoir-faire français. En effet aujourd’hui nous ne récoltons pas la totalité de la production forestière française » explique Laurent Denormandie président de France Bois Forêt l’interprofession qui regroupe les organisations professionnelles de l’amont.

La filière Forêt-Bois qui représente 440 000 emplois non délocalisables et génère un chiffre d’affaires de 60 milliards d’euros, se trouve face à des marchés de demande croissants, notamment pour la construction. « Nous avons pour ambition d’augmenter la contribution de la filière au PIB français, de créer de la valeur ajoutée, des emplois dans les territoires, d’exporter, cela grâce à une stratégie de développement du tissu des PME et à la création de leaders », souligne Luc Charmasson.

Ainsi en Allemagne, avec une surface de production inférieure, la filière Forêt-Bois emploie 950 000 personnes et génère deux fois plus de valeur ajoutée. « Nous disposons en France d’un potentiel de développement significatif et d’une demande mobilisatrice à l’égard du bois. C’est pourquoi nous devons construire notre propre modèle industriel de développement, fondé sur l’innovation », insiste Luc Charmasson. Les champs d’innovations sont vastes et variés allant de l’amélioration des systèmes de construction, des matériaux bois, de la chimie du bois, sans oublier la recherche en design notamment pour l’ameublement. Les innovations technologiques et design que propose la filière Forêt-Bois la placent au coeur des espaces de vie de qualité à la française et de la construction de la ville de demain.

La filière Forêt-Bois est inscrite dans une économie circulaire par essence avec un matériau renouvelable stockant du carbone, recyclable et issu de la gestion durable des forêts. Elle est un atout de la croissance verte française. Pour Laurent Denormandie : « La filière Forêt-Bois est d’ores et déjà un modèle d’économie verte : elle répond au double enjeu économique et écologique. ». « Son développement sera déterminant dans la politique industrielle de la France », conclut Luc Charmasson.

Lire le communiqué ici